Accueil Psychologie tauromachique
Index de l'article
Psychologie tauromachique
Réalisateurs d'affiches
Vrais et faux aficionados
Mansos, lâcheté ?
Toristes et toréristes
Notables de Béziers
Le snobisme taurin
L'affairisme taurin
Toutes les pages

Les réalisatueurs d'affiches pour la féria, et donc la corrida.

Affiche de la féria 2010 de Béziers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Midi libre, le 1er avril dernier, a ouvert un débat sur les affiches municipales annonçant chaque année la prochaine feria de Béziers. Le COLBAC donne ici sa première contribution.

« Les spectateurs de corrida sont pour la plupart non pas des sadiques mais seulement des snobs auxquels la publicité a fait avaler que les boucheries-charcuteries des arènes seraient des rendez-vous hautement artistiques et culturels, fréquentés par la meilleure société.

Pour attirer les snobs, l’affiche feria est, sinon dessinée, du moins toujours signée par une personne  à la mode : l’architecte mondain Jean Nouvel (voir nos articles), le couturier Christian Lacroix, le mannequin vedette Inès de la Fressange, etc.

Comme les élites dignes de ce nom refusent de se salir en frayant avec le milieu taurin, les affiches feria, reflétant leurs médiocres concepteurs, ne brillent jamais ni par leurs scrupules, ni par leur délicatesse. En 2002, sur l’affiche municipale, la vierge Marie et l’enfant Jésus surmontaient une image de corrida, suggérant ainsi sans vergogne que la torture et la mort violente seraient des pratiques pleines de charité chrétienne. En 2008 la mairie ne put trouver mieux que la vulgarité, la répugnante grossièreté de François Girbaud. Pendant 5 ans la Mairie dut se contenter du peintre Fernando Botero dont les formes lourdes et les personnages adipeux couperaient l’appétit même à un picador. On a les plasticiens qu’on mérite. »

Pour le COLBAC (Comité de liaison pour l’abolition de la corrida)

Robert CLAVIJO